48ème FORUM ORAP « Projet exascale France: l’enjeu des applications »

48ème FORUM ORAP « Projet exascale France: l’enjeu des applications »

Lundi 20 juin 9h30-13h

Visioconférence

Enregistrement du Forum 48

La France se positionne au prochain appel à manifestation d’intérêt d’EuroHPC en vue d’héberger l’une des deux machines européennes exaflopiques prévues en Europe à l’échéance de 2024. Ce forum a pour objectif de présenter les résultats du groupe de travail sur les applications mis en place par le CNRS, le CEA, l’INRIA et les Universités. L’exploitation d’une machine exascale soulève de nombreux enjeux d’adaptation et de portage pour utiliser au mieux les architectures majoritairement accélérées. Les principaux résultats des différents domaines étudiés seront présentés lors de ce forum ORAP.

Le groupe de travail Énergie a structuré son travail autour quatre domaines applicatifs :
la production d’énergie, le stockage, la combustion et la production d’énergie.

Le groupe de travail Sciences de l’Univers couvre quatre domaines applicatifs : la physique des hautes énergies et la physique nucléaire, l’astrophysique et la cosmologie, les sciences de la Terre, du climat et de l’environnement.

Ce groupe de travail a catégorisé et répertorié l’écosystème logiciel HPC-HPDA sur lequel s’appuient majoritairement les applications. L’objectif a été de dresser une vue d’ensemble des solutions logicielles à prendre en considération dans une démarche de passage à une échelle exaflopique d’applications de simulation numérique, de traitement des données ou d’intelligence artificielle.

Le groupe de travail Recherche Fondamentale couvre différents domaines de recherche relatifs à la physique, à la chimie, à la biologie, avec un ensemble de sous-domaines applicatifs concernant les matériaux, les interfaces réactives, les systèmes homogènes en chimie, les systèmes chimiques d’intérêt en biologie, les systèmes à corrélation électronique forte, les états excités dans les molécules et dans la matière, et d’une manière plus méthodologique, le calcul quantique.

Le groupe de travail Sciences du Vivant couvre trois sous-domaines applicatifs : la modélisation du vivant, la bio-santé-pharmacologie et l’environnement.

Le groupe de travail Industrie du Futur et Transition Numérique couvre quatre sous-domaines applicatifs : ville du futur, procédés industriels, systèmes complexes et transports.